De temps en temps, au gré des promenades et des recommandations, je pars à la découverte de nouvelles maisons de vins en Alsace (ou ailleurs). Ce jour là après un arrêt à Ingersheim chez Jean Geiler (où j’avais commencé à remplir le coffre de la Tesla Model X), j’avais envie d’un peu de nouveauté et j’ai décidé de mettre le cap sur Voegtlinshoffen (nom imprononçable pour les non-initiés … mon astuce c’est de le décomposer ainsi “fuck linz offen”) pour…