Fourre-tout

Peugeot Cycles eLC01 : look vintage mais VAE quand même

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Je fais rarement du vélo, j’ai d’ailleurs tendance à préférer me déplacer en marchant qu’à vélo quand le choix se présente, mais j’ai eu l’occasion de tester sur quelques kilomètres ce vélo à assistance électrique signé Peugeot Cycles et j’avais envie de partager ici mon ressenti.

D’ailleurs j’ai réussi à traîner mon copilote automobile du jour, Mikael de Tendance au Masculin, qui comme moi n’est pas vraiment friand de la petite reine, il faut dire qu’à la base on était à Cascais au Portugal pour essayer la Peugeot 508 SW mais que la météo se prêtait bien à prendre un moment pour tester ces vélos.

Peugeot Cycles VAE eLegend

Notre parcours de test n’était pas bien long et il faut dire que nous étions un peu limités par le temps, mais c’était une première expérience de VAE pour moi et je dois dire que le confort que l’assistance électrique apporte est un vrai plus. Je comprends mieux pourquoi les ventes de VAE augmentent malgré un coût élevé.

Je vous disais que je ne faisais pas de vélo, mais ce n’est pas tout à fait vrai, pendant quelques années je passais la moitié de mon temps à Strasbourg, ville réputée pour son infrastructure cyclable, alors comme beaucoup de strasbourgeois j’ai un vélo stocké dans le garage à vélo de la résidence. Un vélo hollandais qui pèse une tonne et qui fonctionne avec rétropédalage. Le seul inconvénient c’est que comme je l’utilise peu il a souvent un problème quand je veux le prendre, d’où l’habitude prise de plutôt compter sur la marche ou les transports en commun.

velo strasbourg

Revenons à nos Peugeot Cycles, je ne suis pas vraiment experte sur le sujet donc je ne vais pas vraiment rentrer dans les aspects techniques. J’ai testé le eLegend eLC01, un vélo de ville qui a un look rétro et sur lequel a été adapté l’assistance électrique. La batterie est positionnée sous le porte bagage à l’arrière et le moteur est placé sur la roue avant.

Un petit boitier permet de décider du volume d’assistance souhaité, et donc de la vitesse de croisière ou digne d’un sprint pour laquelle vous opterez, offrant une autonomie comprise entre 30 et 70 km. Le fait que le moteur soit placé à l’avant est assez particulier et le vélo semble donner des à-coups. J’ai d’ailleurs failli percuter un petit camarade par mégarde, car je n’avais pas eu le réflexe de freiner et le moteur s’est enclenché me projetant dans sa direction d’un coup brusque. Comme pour le rétropédalage c’est à mon avis une question d’habitude mais je pense qu’il peut provoquer des petits couacs dans des zones urbaines un peu dense, pour moi c’était un peu comme un cheval sauvage trépignant d’avancer.

En dehors de ces accélérations parfois déroutantes, c’est quand même agréable de pouvoir profiter d’une promenade (ou d’un déplacement) à vélo en affrontant des côtes sans avoir à se dire que l’on va rentrer complètement transpirant. Le modèle que j’ai eu l’occasion de tester est très adapté à la ville (en opposition à ceux destinés aux forêts ou montagnes), aucune excuse pour ne pas devenir un vélotafeur assidu (ceux qui font leur trajet domicile / travail à vélo).

Les plus de ce vélo :
– son look c’est indéniable, avec le détail qui tue, son pédalier avec les lions, rien que ça j’adore !!
– mais aussi son confort avec une selle marron à ressorts assortie aux manettes,
– son usage mixte avec son cadre qui peut convenir du coup aussi bien à une femme qu’à un homme, et avec des couleurs mixtes également : Bleu / Vert / Orange / Blanc / Aubergine

Son prix : 1399€ fait de lui un des modèles les plus abordables de la gamme des vélos électriques Peugeot Cycles.
Pour en savoir plus : site Peugeot Cycles modèle eLC01

Sigma (ou sigma_me sur les forums et réseaux sociaux) hante le web depuis plus de 20ans. Geekette et passionnée par l'univers automobile, elle aime aussi les bonnes choses de la vie, ce qui donne ce drôle de mélange sur deroutante-sigma.fr

Laisser un commentaire