pfffff

Amazon est-il le diable à bannir de nos vies ?

Pinterest LinkedIn Tumblr

Au même titre que bien des GAFA, Amazon est la cible à abattre depuis quelques années dans les prises de parole de bien des politiques (souvent dans des discours populistes), mais est-ce pour autant le monstre dont tout le monde parle sans cesse (et sans savoir) ?

Amazon, le rouleau compresseur

Rien ne semble arrêter la croissance de ce site, ni les crises, ni les procès, ni les politiques et encore moins les pandémies qui finalement dopent plutôt son chiffre d’affaires.

amazon bourse

On peut reprocher bien des choses à Amazon, et notamment dans sa manière d’être un concurrent déloyal pour les autres formes de commerces, d’être un fraudeur (avec les optimisations fiscales qui exonèrent la firme de payer certains impôts dans les pays qui l’accueillent), d’être un tyran (vis-à-vis des employés de ses nombreux entrepôts fonctionnant à des cadences folles).

Ces 3 points sont généralement ce que vous entendez en boucle dans la bouche de ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Mais pendant que certains sont concentrés à chasser Amazon de nos vies, les plateformes chinoises en ont profité pour mettre un pied dans la porte, et commencent tout doucement à prendre des parts de marché face au géant américain sans que personne ne réagisse ou ne s’en plaigne.

Surprenant que l’on préfère s’attaquer à une entreprise qui embauche directement et indirectement (via la sous-traitance le plus souvent) des milliers de personnes sur tous les territoires où le géant a installé des entrepôts (plusieurs dans chaque pays), mais que les plateformes chinoises type Alibaba, Aliexpress, wish, etc etc peuvent, elles, envoyer des colis depuis la chine à prix imbattables (sans bien sûr ne payer aucun impôt non plus), sans que cela n’émeuve personne.

entrepot amazon

Ne chasserait-on pas le mauvais ennemi ?

Amazon, ennemi ou ami ?

Pendant que des personnes s’évertuent à crier : “bouh le vilain GAFA qui va tuer nos commerces”, certains de ces commerces/entreprises françaises remercient Amazon pour l’opportunité qu’il leur apporte grâce à la marketplace. Mais cela ne s’arrête d’ailleurs pas qu’aux commerçants.

> Les milles et un “petits” vendeurs de la marketplace Amazon

Sans Amazon et sa place de marché, bon nombre de commerçants (physiques et en ligne) ne vendraient probablement pas la moitié de ce qu’ils génèrent comme CA en e-commerce. Oui, les commissions sont un poids qui peut être lourd de conséquence dans bien des cas pour ces commerces, mais le site Amazon apporte une visibilité pour l’heure sans équivalent, et même une solution logistique imbattable pour certains vendeurs. D’ailleurs de nombreuses grandes marques ont bien compris l’intérêt d’intégrer les pages du géant du e-commerce.

amazon boutique france

Si la concurrence est rude et l’équilibre sommaire pour conserver une marge décente sur ces marketplaces (que cela soit Amazon, mais aussi tous les autres en France : Cdiscount, Fnac, But…). Il faudrait de toute façon à ces mêmes boutiques dépenser beaucoup d’argent en publicité pour arriver au même niveau.

Finalement ce qui risque de tuer le petit commerce, c’est le refus d’évoluer avec son temps, et d’offrir des alternatives aux nouveaux usages en s’appuyant sur les outils numériques. Pourtant la pandémie actuelle montre bien que les “click & collect” et drives improvisés peuvent apporter un vrai plus à leur survie.

> Programme de commissionnement pour remplacer la publicité sur les sites

Pourquoi je défends Amazon sur ce blog ? Parce que je ne peux pas cracher sur le site qui permet à mes blogs de gagner un peu d’argent sans les transformer en sapin de Noël publicitaire. Cela serait hypocrite de dénoncer Amazon tout en ayant mis en place quelques liens discrets me rapportant des commissions.

Dans mon cas, c’est quelques dizaines d’euros par-ci par-là, mais pour d’autres sites les affiliations peuvent représenter des montants beaucoup plus importants, permettant à une ou plusieurs personnes d’obtenir des rémunérations plus élevées.

Comment ça marche ?

Imaginons que je décide de parler du dernier Iphone à la mode sur mon blog, l‘iphone 12 pour ne pas la citer, je peux intégrer un lien texte, ou une image avec un lien qui comprend mon ID de suivi, si vous passez commande sur Amazon, je recevrais alors une commission d’apporteur d’affaire de quelques %.

Pour le lecteur/visiteur/client, c’est complètement transparent, cela ne vous coûte rien, ce n’est pas une publicité intrusive ou indésirable, mais derrière cela permet au blog de recevoir de l’argent pour couvrir des frais. Une solution que j’intègre parfois à certains de mes articles quand cela est pertinent aussi bien ici, que sur Miss280ch.com

D’autres plateformes le font également, mais Amazon est le plus simple à utiliser.

> Un catalogue imbattable pour des clients hors des grandes villes

En fait, on pourrait presque dire “trop de choix tue le choix”, car c’est parfois devenu un casse-tête de faire un choix évident sur Amazon, tant il y a des alternatives possibles pour chaque produit, référence, que cela soit vendu par Amazon, juste expédié par Amazon, ou géré par des vendeurs tiers de la marketplace.

Alors oui, sur des produits comme des livres ou d’autres références que l’on trouve dans le commerce local, c’est injuste, car souvent les prix sur Amazon sont au plus bas ( encore que… j’ai déjà eu des surprises). Mais la force d’Amazon et ce pourquoi nous sommes nombreux à l’utiliser, c’est qu’on y trouve des choses qu’on ne trouve pas ailleurs.

Je commande finalement peu sur Amazon, si ce n’est pour renouveler les cartouches d’encre de mon imprimante (dingue comme elles peuvent servir cette année), mais j’ai déménagé en Septembre et il me manque des petits rangements et éléments de déco pour finaliser mon chez-moi. J’ai fait les différentes enseignes locales et même en Allemagne, et je n’ai rien trouvé qui correspondait à mes attentes et à mon budget. J’ai donc commencé à regarder sur Amazon et paf, l’évidence, j’avais trouvé ce qui me plaisait, dans un budget qui me correspondait, et sans bouger de chez moi.

En 5 jours ce joli produit made in china, est arrivé chez moi, j’étais ravie du produit dont je n’avais trouvé aucun équivalent satisfaisant en France (pays du vin)… Mes bouteilles de vin pouvaient enfin sortir des cartons de déménagement dans lesquels elles étaient stockées.

achat amazon vin

La même chose s’est reproduite avec un autre petit rangement que j’ai trouvé sur Amazon, mais que j’ai commandé sur Ebay.de (oui j’ai gagné 25€ sur la même référence).

Diaboliser Amazon n’a aucun sens

Qui sont ces gens qui veulent absolument vous dire quoi acheter et où l’acheter ? Imposer n’a jamais été la meilleure manière d’éduquer les acheteurs, bien au contraire. Vous ne voulez pas commander chez Amazon, vous avez la chance d’être libre de le faire, comme nous sommes libres de faire l’inverse. J’achète du local à des producteurs/commerces locaux quand je peux, j’achète aussi du Made in China low cost sur des plateformes de Gafa aussi. Est-ce que cela fait de moi un monstre ? et d’Amazon le diable ? J’en doute.

Et puis ce que certains ont largement oublié dans leur chasse aux sorcières contre Amazon, c’est que plus on interdit quelque chose aux gens, plus ils en ont envie. La défiance d’une grande partie de la population est telle qu’à force de diaboliser Amazon, ils ont encore explosé leurs ventes ces dernières semaines.

colis amazon noel

Bref n’a-t-on pas d’autres chats à fouetter qu’Amazon ? Et surtout entre vous et moi, les politiques nationaux comme locaux de tous bords qui crient au scandale contre Amazon, sont généralement prêt à tout pour accueillir un de leur entrepôt (vecteur d’emploi) avec tout un panel d’aides à l’implantation exagérément généreuses. Faites-ce que je dis, mais pas ce que je fais !

L’idée est de consommer plus intelligemment, d’éviter de sur-consommer inutilement, et de faire vivre aussi d’autres formes de commerce et e-commerce en dehors des grands groupes connus.

Et j’en profite pour féliciter mon copain CoinduGeek qui a pu relancer sa boutique en ligne de cadeaux geek et originaux, tout en ayant la bonne idée d’ouvrir son site en marketplace à des créateurs français qui peuvent vendre leurs réalisations artisanales sur le site : https://www.coindugeek.com/

coindugeek coin des créateurs

Sigma (ou sigma_me sur les forums et réseaux sociaux) hante le web depuis plus de 20ans. Geekette et passionnée par l'univers automobile, elle aime aussi les bonnes choses de la vie, ce qui donne ce drôle de mélange sur deroutante-sigma.fr

Write A Comment